Découvrez le Sud-Ouest côté pratique !

Profitez de notre sélection de professionnels

Accueil / Pierre-Georges Latecoère : Qui êtes-vous ?

Pierre-Georges Latecoère : Qui êtes-vous ?2013-10-08

Pierre-Georges Latecoère : Qui êtes-vous ?
Industriel

Pierre-Georges Latécoère (Pierre, Charles, Georges), né le 25 août 1883 à Bagnères-de-Bigorre et mort le 10 août 1943 à Paris, est un entrepreneur français, emblématique des débuts de l'aviation commerciale et en particulier de la poste aérienne.

Formé à l'École Centrale Paris, Pierre-Georges reprend l'entreprise familiale qui fabrique désormais du matériel roulant pour la Compagnie des Chemins de Fer du Midi. Pendant la Première Guerre mondiale il est réformé à cause de sa vue déficiente.

Rendu à la vie civile, il participe à l'effort de guerre et investit à Toulouse deux usines : l'une fabriquant des obus, l'autre des cellules d'avion à partir de 1916. En 1918, Latécoère imagine une ligne aérienne de fret et de courrier reliant la France au Sénégal en passant par l'Espagne et le Maroc. Il fonde alors la Compagnie Générale d'Entreprises Aéronautiques, qui crée puis exploite les lignes Toulouse-Casablanca, Casablanca-Dakar (par Agadir, Cap Juby, Villa Cisneros, Port-Étienne, Saint-Louis) et Rio-Recife au Brésil. C'est chez Latécoère que Mermoz, Saint-Exupéry et Guillaumet ont fait leurs premières armes.

L'entreprise concourt également au lendemain de la Première Guerre mondiale à la naissance et au développement de l'aviation postale. Celle-ci s'opère grâce au courage de ses premiers pilotes, véritables pionniers de l'aviation, considérés à l'époque comme des héros. En effet, dans les années 1920, chaque vol est une aventure risquée, qui peut être fatale. Le quotidien et les exploits de ces pilotes nous sont rapportés par l'écrivain Antoine de Saint-Exupéry — lui-même pilote de l'Aéropostale — dans son roman Vol de nuit, qui décrit un vol postal en Amérique du Sud, ainsi que dans d'autres œuvres.

Dès cette époque, il envisage de créer une liaison aérienne entre Toulouse et Casablanca. Il réalise ce projet en 1919, malgré l'opposition du gouvernement espagnol, peu disposé à laisser survoler son territoire. En 1924, la ligne est prolongée jusqu'à Dakar et, cette fois, ce sont les tribus maures qui posent des difficultés : elles capturent les aviateurs contraints à un atterrissage forcé sur leurs territoires et ne les rendent que contre de fortes rançons.

(...)

La compagnie Latécoère existe encore en 2012, et fournit des éléments d'aérostructures pour cinq grands constructeurs aéronautiques mondiaux : Airbus, Boeing, Bombardier, Dassault Aviation et Embraer.

En 2007, Airbus annonce la filialisation de certains sites industriels pour imiter le modèle développé par Boeing. Latécoère se positionne sur les sites de Méaulte et de Saint-Nazaire Ville. Malgré un beau projet industriel, en 2008, la direction d'EADS décide de ne plus vendre pour des motifs obscurs.

En mai 2008, Louis Gallois, président d'EADS, annonce qu'il filialisera les sites et ne s'interdira pas de les vendre à des financiers, l'industrie aéronautique française prend alors une douche froide.

 

source : wikipedia